Etude : Les normes masculines en entreprise

Les normes masculines en entreprise - rapport de Sylviane Giampino et Brigitte Grésy


L'étude Les normes masculines en entreprise est enfin rééditée !


Pour répondre aux besoins accrus des organisations face aux obligations renforcées en matière de prévention du harcèlement et de lutte contre le sexisme en entreprise, l’Orse a décidé de remettre au goût du jour ce rapport précurseur en 2012 et qui, aujourd’hui, n’a jamais été autant d’actualité.

En effet, celle-ci est marquée par la loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » du 5 septembre 2018 transposant dans le Code du travail des éléments de la loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes et accroissant ainsi les obligations en matière d’égalité professionnelle et salariale. et qui introduit également une nouvelle obligation pour les entreprises de 50 salariés et plus, au plus tard d’ici mars 2020, de rendre public leur niveau de résultat sur un nouvel "Index de l'égalité" visant à supprimer les écarts de rémunérations entre les femmes et les hommes.


Lors de sa première parution en 2012, l’Orse s’était attaché à étudier les questions d’égalité professionnelle en donnant la parole aux hommes.

Pour ce faire, l'Orse avait fait appel à l’expertise de Sylviane Giampino, psychanalyste, spécialiste des questions de conciliation entre la vie professionnelle et familiale et Vice-Présidente du Haut Conseil de la Famille, de l’Enfance et de l’Age, et Brigitte Grésy, Présidente du Haut Conseil à l’Egalité Femmes-Hommes.

La réflexion menée dans l’étude s’inscrit dans les travaux et la vision portés par l’Orse. L’égalité entre les femmes et les hommes ne peut être atteinte qu’en impliquant les hommes dans le processus et en considérant leurs droits sociaux, notamment en termes de conciliation entre leurs responsabilités familiales et professionnelles et des droits à congés sans que cela ne vienne impacter leur carrière. En effet pendant de nombreuses années l’accent a été mis sur les inégalités dont pâtissent les femmes. Cependant il convient de noter que les normes masculines en entreprises s’imposant aux femmes, s’imposent aussi aux hommes et sont susceptibles d’entraîner des situations de souffrance moins reconnues.

C’est dans cette optique que la réédition du guide est importante, afin d'inciter les entreprises à mener à une révision systémique de leurs processus RH à l'aune de ces normes « dites masculines ». 


Téléchargez depuis cette page l'étude et sa synthèse.